SIGNATURE VISUELLE 2020
RÉJEAN TOUSSAINT

Mes principales activités artistiques sont la peinture et le dessin. Depuis plusieurs années, je suis chargé de cours en peinture, et maintenant, je donne le cours de dessin à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston. En 1989, j’ai obtenu un baccalauréat en arts visuels et, en 2014, un baccalauréat ès arts multidisciplinaire en études françaises et philosophie.

J'ai participé à plusieurs expositions collectives, la plus récente étant l’exposition Incontournable à Dieppe (N.-B.) dans le cadre du Congrès mondial acadien. Et il y a eu Foisonnement (2016) et Enracinement (2015) à la Galerie Colline et Dialogues imaginés (2015) à la Galerie Beaverbrook. En 2014, j’ai exposé à la Galerie Louise-et-Ruben-Cohen, 50||50||50, qui célébrait le 50e anniversaire du Département des arts visuels de l’Université de Moncton, à Moncton. En 2004, j’ai participé à une exposition canadienne en Chine : The magnificient 7, Taikoo Place, Hong Kong, puis au Festival des arts visuels de Saint John, en 2001.  Ma dernière exposition solo fut à la galerie ART-ARTISTE de Dieppe en 2019, et la prochaine aura lieu à Edmundston en décembre 2020.

 

Démarche artistique

Mon travail est essentiellement une exploration de la technique sur le papier, le tissu, le bois, le métal ou tout autre médium.

L’acrylique est le médium que je privilégie en glacis avec un gel ou un médium acrylique. Une fois l’œuvre terminée, j’applique un vernis.
   
Dans le processus de création s’incrusteront  un ou  deux éléments d’un rêve : un personnage, un animal, une couleur, une texture, etc.

L’image s’élabore et se complexifie avec l’imaginaire. Il s’en dégage une expression onirique, fantaisiste et surnaturelle.

 

Citation de l'artiste 

Faire quelque chose de joli avec nos petites amertumes… J’imagine que c’est le plus grand cadeau qu’offre cette activité humaine : de l’art avec les couleurs.

Pour cela, encore faut-il oser se regarder bien en face pour rechercher une quelconque vérité.

Celle qui dévoile quelques lumières australes ou boréales, parfois insoutenables à nos yeux.

Les sources convergentes proposent un itinéraire qui est comme un gouffre : le rêve, la rêverie, le quotidien, les relations humaines ou non humaines et spirituelles (au-delà du quotidien). Un travail qui implique de laisser une bonne part au hasard, de laisser une bonne part au mystère pour qu’il se donne une forme, une texture, une couleur.

Alors, les amertumes deviennent des petites joies.



Appuyez l’artiste et le Festival en achetant une œuvre !

Les œuvres sont maintenant en vente.  Pour de plus amples renseignements, téléphonez au bureau du Festival : 506 344-3261 ou par courriel (baroque@lameque.ca). 




Encan silencieux